Ads

 

Carpaccio tomateDifficultés : * coût : ** Préparation : 30 minutes,

C’est à la fin de l’été que les tomates sont les meilleures, la tomate est devenue un objet de marketing : on veut tout vous vendre : du faux vieux, aux espèces disparues ressuscitées en passant par de l’eau ayant la forme d’une tomate... celles ou la queue ou la tige conservée trompe votre odorat. La bonne tomate se mérite, elle s’attend, de la mi Août aux premières gelées vous dégusterez des tomates de plein champs... et vous les conserverez sans trop de peine quelques jours (surtout pas au réfrigérateur)....  ici ou ailleurs il y en a pour tous les goûts, ceux qui les préfèrent acides et presque vertes comme en Polynésie, et puis d’autres qui ne tolèrent que les sucrées... De toutes les formes et couleurs : celles qui tiennent bien à la cuisson à réserver pour les petits farcis, et d’autres qui aux saveurs pauvres et tellement neutres (la coeur de boeuf) ne feront que vous rafraîchir. 

En salade j’ai ma préférence : la tomate allongée appelée plus communément roma, d’origine italienne. Les premières roma arrivent vers la fin juillet pas avant... c’est à mon sens l’une des tomates les plus parfumées, je la coupe en fines tranches : plus les tranches sont fines plus une tomate de qualité s’exprimera. Un peu, de fleur de sel, de l’échalote ciselée très finement, une pointe de vinaigre balsamique, de l’estragon fraichement haché, du pain grillé aillé et vous voici partit au sud avec les cigales. Dans la recette que je vous propose, j’ai choisi des tomates à la mode mais de plein champs (pas de serre) trois variétés : la coeur de boeuf, la noire de crimée et la tomate ananas.

Pour 4 personnes :

 

Les images de la recette dans la galerie HD

Eplucher l’oignon rouge et le trancher en fines rondelles.

Laver et sécher les herbes.

Couper en très fines tranches avec un bon couteau dans le sens équatorial.

Dresser en rosace en alternant les couleurs

Parsemer de billes de mozzarella, de rondelles d’oignons, de fleur de sel, et un ou deux tours de poivre du moulin

Quelques traits de crème balsamique, un filet d’huile d’olive.

Ajouter les herbes et le basilic.

Déguster avec un bon rosé du Var

 

Ads