chou chinois Difficultés : * coût : *
Préparation : 15 minutes, Cuisson finale : 12 minutes.

Le chou chinois est l'un de mes légumes préféré, et pour vous mesdames que le printemps presse à faire quelques attentions caloriques je vous le recommande, usez et abusez je peux le dire : abusez du chou chinois : votre balance ne subira pas d'outrages avec lui. Mais il a d'autres vertus : Alors un plaisir peut en cacher un autre, le mien, le vôtre et la plancha.

Mon marché pour 8 personnes en garniture d'un poisson par exemple :

 

  • Un chou chinois (pet say) de 850 g à 1 kg
  • 350 g de carottes
  • 100 g de champignons noirs réhydratés
  • 30 g de fines herbes (Persil plat, ciboulette, cerfeuil et estragon)
  • 2 gousses d'ail hachées
  • 5 cl d'une bonne huile d'olive vierge
  • Fleur de sel
  • Un trait de sauce soja

Les images de la recette dans la galerie HD

 

Progression :

Eplucher et laver tous les légumes : mettre les champignons noirs à réhydrater et les faire bouillir pendant 20 minutes, rafraîchir.

Tailler à l'aide d'une mandoline (instrument barbare) mais en cuisine au combien efficace (attention à vos doigts) les carottes. (Si vous ne disposez pas de cet instrument : la mandoline) armez-vous d'un bon couteau éminceur et lancez vous dans l'aventure d'une julienne.

Tailler le chou chinois en lanières de 0,5 cm (çà c'est plus facile à réaliser)

Eplucher l'ail et dégermer le, écraser le et hachez le finement.

Ciseler les herbes (je sens déjà les parfums)

C'est pas du « Marie » çà !!! (Allez un peu sur les marchés vous seriez étonné de découvrir : Qu'il y a encore quelques commerçants qui vous proposent des aromates, des herbes fraîches, pas celles poussées aux engrais, quels parfums, quelles saveurs ??? Celles de mon enfance.

Au fait le chou chinois ne poussait pas dans le potager de ma grand-mère. Enfin tant pis il faut un temps, du temps pour aimer et ceci, elle me l'aurait dit.

Il y a 45 ans : la Plancha à Honfleur, on ne connaissait pas et on n'aurait à aucun moment tenté de connaître : Malgré ma culture normande aux sauces riches et épaisses je suis en train de vous vanter le bienfait d'un légume : riche en saveurs, vitamines et peu calorique, qui cuit merveilleusement bien à la plancha et au wok (çà c'est pas moi mais les chinois qui l'utilisent depuis plus de 2000 ans) et il a bien d'autres vertus.

J'aime ces fines lanières, fondantes avec un trait d'huile d'olive sur la plancha (je n'ai pas encore trouvé l'adjectif correspondant à l'usage d'une plancha) si vous pouvez m'aider ???

Bref revenons à notre plancha chaude (moyennement chaude 220°) Faire revenir avec un trait d'huile d'olive Vierge : la julienne de carottes et les champignons noirs émincés, séparément sur votre plancha.

Au bout de trois à quatre minutes : commencer à faire étuver votre chou chinois toujours à l'huile d'olive en remuant souvent sur une autre partie de la Plancha, 4 à 5 minutes

Adjoindre la julienne de carottes et betteraves, mélanger et assaisonner à la fleur de sel.

Ajouter l'ail haché, les herbes, un trait de sauce soja et remuer encore 2 à 3 minutes.

Alors partons au pays du Ying et Yang avec un chou chinois deux variétés : le Pet-sai ou chou de pékin celui utilisé dans cette recette. et  l’autre moins courant plus petit qui ressemble a un pied de blettes :  le Pak choï : 

Et vous serez heureux d'apprendre que c'est un ingénieux français qui a contribué à l'acclimatation de ce végétal en Europe et aux Etats-Unis

Il s'appelait Monsieur Curé : on rigole moins, ou toujours : merci Monsieur Curé

J'ai écrit beaucoup de mots pour vous donner en fait une recette toute simple. Tout cela pour vous dire qu'une plancha c'est vieux comme le monde, comme la cuisine chinoise et le wok comme l'histoire du feu : un métal, un feu et des aliments. et ce chou tu le planches avec quoi??? Des Saint-Jacques au miso!!! Et c’est une autre histoire.