Ads

La plancha devient l’incontournable cuisine de l’été : c’est la cuisine d'un passé, au service du futur : c'est une cuisine qui associe les vacances, les beaux jours, l’été, la fête.... et c'est une cuisine saine qui a du goût... Vous en rêviez, moi je planche pour vous depuis plus de 11 années!!! Pour moi cuisiner à la plancha, c'est une invitation aux voyages c'est remonter le temps, c'est s'évader dans des saveurs nouvelles, mais c'est aussi partager, c'est vous faire aimer. Merci pour votre fidélité.

Pourquoi se décider un beau jour à créer son blog ?
Je fais partie de la génération 'minitel ' ! Dès que j'ai pu je suis devenu Internaute il y a plus de 20 ans, J'aimais surfer avant tout ! Je trouvais sur la toile (web) naissante des informations, une possibilité de communiquer de « tchater », le web de cette époque était encore plus immatériel qu’aujourd’hui... Et naturellement j'ai eu envie de partager. J'ai créé mes premières pages web avec PhpNuke il y a plus de 11 années, il fallait quelques connaissances en langage informatique (php)... ce qui n'était pas à cette époque la tasse de thé de chacun : Junior mon fils Nicolas m'a beaucoup aidé... J'ai eu envie de marquer comme certains le faisait déjà un territoire : Le mien c’était la cuisine, cette cuisine que j’avais oublié pendant toutes ces années, hypnotisé par les sirènes de la gestion et du management comme tout professionnel ayant oublié que la base de nos métiers c'était : « être artisan ».... 

IMG 8871 chefounet show 01 1920logj'ai mis en ligne des recettes simples, comme un cœur fondant au chocolat, une recette de foie gras en terrine, une recette de blanquette, une parrillada autour du canard qui a fait le tour de Web copiée, recopiée... mon premier nom de domaine que j'ai conservé : chef-pierre-henri.com. Des pages de cuisine classique. Ce nom de domaine : Je le renouvelle depuis 12 années. aujourd'hui je le dédie à mon autre jardin secret la Polynésie. Ces pages d'alors comme aujourd'hui étaient motorisées par un CMS : un logiciel libre (en open source) Mais avec des failles sécuritaires et la porte ouverte au piratage... le web de ce temps : une liberté que l'on pouvait vous reprendre à tout moment (pirates de toutes confessions)... moi j'ai eu des Turcs à la mitraillette. Puis j'ai eu d'autres piratages plus « underground »... et sans commentaire.

IMG 9339 bao canard 03 1024logVous vous faîtes plaisir ? Cela vous a apporté quoi ?
Une recette, puis une autre recette, on se lance des défis : Ecrire dans ses pages, son blog, c’est un moteur de créativité extraordinaire, une façon de se projeter, d’imaginer. Mais aussi de partager avec d'autres et sous d'autres formes ses envies : l'écriture de ma cuisine est pour moi, comme une renaissance. Ce n'est pas évident de communiquer des plaisirs sensoriels, même pour un professionnel sans pouvoir utiliser les autres sens de notre corps : l'olfaction, le goût... et ce moment unique ou l’on partage son intimité, sa personnalité, chacun est unique et le temps l'est également.

Pourriez vous rattacher vos recettes à un style ou mouvement culinaire ?
Pourquoi le plancha ! Dans mon activité professionnelle j'ai été amené à faire des recherches sur cette cuisine qui était confidentielle à l'époque, il y a déjà plus de 15 années, je me suis aperçu que pour cette cuisine, le web et les médias de l'époque accusaient un grand vide, à part quelques fabricants de plancha, qui vantaient tous, les mérites de leur produits, pourtant si différents les uns des autres : à l'époque j'écrivais : "ils ont tous la meilleure plancha". Cela n'a pas ou très peu changé, mais j'ai contribué à ce que certains arrêtent de prendre les consommateurs pour des pigeons.

IMG 6643 rouelle roma 06 1024logLa plancha, devient la cuisine incontournable de l'été  à notre époque : Et elle est la cuisine d'un passé, au service du futur : c'est une cuisine qui associe les vacances, les beaux jours, la fête. Une cuisine simple, beaucoup plus saine que le BBQ et que vous maîtrisez plus facilement : bref il y a beaucoup d'autres mots pour la qualifier... une cuisine tendance, expressive, tentatrice : laissant une voie royale à la créativité. La plancha c'est un peu toutes les cuisines, du rétro, au tao (sauvage) vous pouvez tout décliner, réinventer. Moi qui suis une culture culinaire très ouverte, qui adore les épices et les condiments du monde, je me sens très à l'aise.

Quelles sont les qualités essentielles pour être blogueur assidu ?
Être passionné, Ne pas écrire de livre de cuisine ! Enfin si, je viens de terminer le 6 ème en numérique. Mais quand on a une activité professionnelle cela devient plus difficile. Essayer de raconter une histoire, faire ou suggérer des envies. Séduire tout en  restant  soi même et avoir un petit (grand goût artistique !), et se donner du temps, je dis souvent, il y en a qui font du sport, d'autres qui jouent, moi je blogue.

Combien de temps faut-il pour être connu dans la blogosphère culinaire ?
Il y a 10 ans c'était certainement plus aisé d'être reconnu par les moteurs de recherche, naissants, j'ai rapidement eu une certaine notoriété avec Google®. Il faut un contenu riche, et à moins d'être sous la lumière éphémère des médias télévisuels... C'est un long travail : Il vous faut créer une niche : une spécialisation en quelque sorte : être unique, en fait se démarquer, suivre la tendance mais garder sa personnalité, vous y tenir et être le plus créatif possible, l'audience deviendra naturelle. Séduire et garder cette ligne de conduite dans le temps. 

IMG 1294 langouste bleue1024logA l'instant j'ai envie de partager la convivialité d'un Ahi ma'a : il y a plus de 2 000 ans des hommes cuisinaient déjà à basse température. Ils vivaient en Polynésie. Mais j'aime cette belle histoire : celle d'une recette de queue de langouste à la plancha qui m'a permis grâce à la mer du web de retrouver à plus de 20 000 km mon ami d'enfance que j'avais perdu de vue depuis plus de trente ans. Il travaillait depuis des années à la mairie de Punauuia à Tahiti et sa collaboratrice cherchait des recettes de cuisine, dédicacées sur Internet et en tapant dans un moteur de recherche elle est tombée sur ma recette de queue de langouste, dans laquelle j'expliquai comment lui et moi nous pêchions des langoustes à l'embouchure de la Punaruu (une rivière de Tahiti). J'avais lancé cette recette sur la toile un peu comme une bouteille à la mer. Je recherchais John depuis des années. Depuis on s'est revu 3 fois en France, et une fois à Tahiti et mes projets seraient de repartir en Polynésie, il m'attend pour repartir à la pêche ! Et faire la bringue, là bas cela veut dire jouer de la guitare et chanter ! et manger.

Votre plat préféré et votre dessert préféré ?
Un bon confit de canard avec la peau bien croustillante et quelques cèpes sautés avec une pointe d'ail et des herbes, bref tout ce qu'il ne faut pas manger quand on est un peu limite...

Un fruit nature ou juste passé quelques secondes sur une plancha juste pour se donner bonne conscience : je pense à quelques quartiers de kakis, arrosés d'un trait de sirop d'agave et vous les planchez deux à trois minutes sur chaque face, une pointe de 5 parfums chinois... Confit et kaki une autre façon de vivre ensemble! Mais je suis aussi très traditionnel : un bon pot au feu avec des os à moelle, des cornichons, du raifort, et fleur de sel et une crème renversée au caramelen dessert.

zeitaku wakameVotre restaurant et votre chef préféré ?
Demander à un Cuisinier quel Chef il préfère ! J'ai eu une expérience culinaire extraordinaire il y a 4 ans, J'ai dîné au Yoshi : Restaurant japonais à Monaco de Joel Robuchon. Son Chef de l'époque Takeo Yamasaki... La qualité des mets et du service étaient remarquables... Des saveurs tout en sensibilité, la cuisine japonaise : l'autre meilleure cuisine au monde. Yoshi, par son raffinement et son ambiance, n'est pas une table à spectacles où le chef japonais pallie souvent la banalité de sa cuisine par des contorsions de prestidigitateur. Ici tout est zen, élégant et précis depuis le décor poétique du jardin japonais jusqu'aux préparatifs d'horloger suisse de Yamazaki. Il faut admirer le geste tendre et souple de sa main lorsqu'il apprête les sushis. J'ai été impressionné : par le ghindara no saikyo yaki, le black cod, autrement dit : un pavé de morue mariné et cuit dans une feuille de bananier japonais, sauce aigre-douce ponzu, avec des petits légumes. Depuis je découvre les produits japonais, et leur cuisine c'est remarquable, j'utilise de plus en plus du miso, des algues (wakame que j'achète en Bretagne), leurs pâtes sont remarquables, le poivre sansho ! Il faut aider les japonais au travers les tourments qu'ils traversent... Ce qui est extraordinaire malgré les épreuves qu'ils traversent ils restent l'un des peuple les plus dignes au monde.
 
Etiquette compile600Votre livre de cuisine préféré, celui que vous prendriez sur une île déserte ? 
Les miens, non pas forcement mais je suis fier de ce que j'ai écrit, en toute humilité, je profiterai de cette île déserte pour créer des recettes avec les produits locaux et j'écrirai quelques nouvelles pages de cuisine : j'aime découvrir, j'aime entreprendre, j'aime les épices, et je ne pense pas qu’à l'exotisme, j'ai vécu 14 mois dans les îles de la désolation : les Kerguelen, je cuisinai avec les produits locaux (moutons, mouflons, lapins, rennes, truites de mer, et ce fut une expérience riche, une aventure humaine extraordinaire.Votre coup de gueule si vous en avez un ?
L'hypocrisie des gens, et leur égoïsme, le mensonge, la tromperie, la mal bouffe, et le coca cola®... (sic dans un de mes livres il y a une marinade au coca cola®) je crois même plusieurs mais je n'en bois pas, c'est juste pour cuisiner... Lol.

IMG 2394 lagon 1024logQue peut-on vous souhaiter pour la suite ?
Que du bonheur, et de nouvelles saveurs, et certainement un nouveau voyage ! Et comme Brel et Gauguin l’ont fait aux Marquises, Plus proche Paul Emile Victor j’aimerai finir mes jours, à Fakarava, dans les Tuamotu. On dit que le peintre Matisse y séjourna quelques mois et qu'après son séjour, il ne peignait plus du tout les bleus de la même façon qu'avant son séjour...
 
Même si l'on est différent les uns des autres on appartient à une grande communauté, l’humanité et J'aime cuisiner. Rester soi même et vivre mes passions.
 
 
 
 signature 

Ads